Union Musicale de Châtillon sur Loire

Categories

Troisième Edition

Dernier ajout : 17 mai 2008.

Articles de cette rubrique

  • Les instruments de la batterie-fanfare.

    Les instruments de la batterie-fanfare.
    « La batterie-fanfare est constituée par des instruments de cuivre sans pistons émettant des sons harmoniques naturels de mi bémol et de si bémol. Cet ensemble est le plus souvent renforcé par plusieurs tambours de batterie ou tambours militaires. Dans certains cas, la batterie-fanfare peut s’adjoindre des instruments de la famille des saxhorns graves. » Nouveau traité d’Orchestration, Désiré Dondeyne 1969 . Instruments de la « batterie ». Utilisés comme (...)

    samedi 17 mai 2008, par Yann Baillais

  • Tout pour votre écran !

    vendredi 21 mars 2008, par Loïc Becquet

  • Le bugle

    Le bugle (en anglais "flugelhorn" - attention le mot anglais « bugle » est un "faux ami", il désigne un clairon) est un instrument de musique à vent de la famille des saxhorns, sous-famille des cuivres inventée par Adolphe Sax. Le modèle courant est celui en Sib. Il a théoriquement le même registre que la trompette en Sib, demande l’application des mêmes doigtés mais son tube conique (caractéristique des saxhorns) rend l’accès au registre aigu difficile. Par contre cette conicité lui donne une réponse (...)

    dimanche 8 avril 2007, par Loïc Becquet

  • La trompette de cavalerie

    Le plus ancien des instruments au caractère véritablement guerrier dont on se soit servi dans les armées pour exciter le courage, donner des ordres et régler la marche, est la trompette.
    Il faut comprendre sous ce nom générique la tuba, trompette droite ; le lituus, trompette courbe, plus petite que la tuba ; la buccina, trompette recourbée sur elle-même, en forme de cercle, ou s’allongeant en spirale, et le cornu . On prétend que l’une des formes primitives de la trompette dut être celle de la (...)

    dimanche 8 avril 2007, par Loïc Becquet

  • Le clairon

    Les origines du clairon remontent aux civilisations les plus anciennes.
    Certains auteurs, s’autorisant du nom français de l’instrument dérivé du latin « Clarus », y voient un descendant direct du « Lituus » des célèbres légions romaines. D’autres prétendent qu’il nous serait venu d’Asie ou aurait été introduit par les Maures dans la péninsule Ibérique.
    Cornet ancien des Perses Dans certaines chroniques datant du XIe siècle, on relève, dans la liste des instruments utilisés alors, les « clarons » et « (...)

    dimanche 8 avril 2007, par Loïc Becquet

0 | 5

| Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | | | | |